Groupe Trigano

  • Groupe Trigano
  • Entretien avec François Feuillet

2017, l’année de tous les records pour Trigano !

François Feuillet : En effet, cette année, tous les indicateurs sont au vert. La demande en véhicules de loisirs a progressé, et notre part de marché atteint aujourd’hui 32 % en Europe pour les camping-cars.
Grâce au bon niveau de la demande et à l’augmentation graduelle des capacités de production de camping-cars, les ventes de Trigano ont progressé de 29,6%. Les résultats de l’exercice ont bénéficié de la progression de l’activité, de la maitrise des coûts et d’une nouvelle amélioration de la productivité. Trigano a ainsi réalisé un bénéfice opérationnel courant en hausse de 48,3% pour atteindre 148,5 millions d’euros, ce qui représente 8,7% du chiffre d’affaires.

Selon vous, quelles sont les clés du succès de Trigano ?

François Feuillet : Trigano a su s’adapter aux configurations du secteur. Dans un premier temps, une structure décentralisée avait été mise en place avec un système de reporting important et la devise “Think centrally, implement locally”. Ensuite, priorité a été donnée à la croissance externe et à l’européanisation de Trigano en favorisant l’activité camping-car.

La gestion de la crise de 2008 a permis à Trigano d’en ressortir plus fort avec une réduction drastique des stocks et de la production. Trigano a aussi su anticiper la reprise du marché en augmentant ses capacités de production avant la concurrence, permettant à ses réseaux de répondre à la hausse de la demande de leurs clients.

Enfin, Trigano a complété son européanisation avec une dernière acquisition majeure en Slovénie en 2017. Aujourd’hui, Trigano est une entreprise multi-locale, donc très proche du terrain, mais aussi une entreprise pouvant utiliser sa taille lorsque c’est nécessaire.

 

Quelle sera l’évolution du marché en 2018 ?

François Feuillet : Le marché est bien orienté, les salons de début de saison ont été prometteurs dans l’ensemble. Il y a une seule incertitude : l’évolution au Royaume-Uni liée au Brexit, mais Trigano garde pour le moment une rentabilité correcte sur ce marché.

La croissance du marché du camping-car devrait se poursuivre en Europe. Certains pays sont encore en retard par rapport à leur niveau de 2007 ou 2008 malgré la croissance démographique des seniors qui représentent notre base de clientèle. Par ailleurs, les camping-cars d’occasion récents disponibles sur le marché, principaux concurrents des camping-cars neufs, sont peu nombreux du fait des fortes réductions de production durant la dernière décennie. Enfin, le van connaît un fort développement qui devrait se poursuivre pendant plusieurs années.

Quels sont vos objectifs avec le rachat d’Adria ?

François Feuillet : Aujourd’hui, Adria dispose d’une usine moderne avec une vision industrielle automobile acquise du fait de sa proximité avec l’usine Renault de Novo Mesto où certains salariés ont travaillé. C’est une entreprise dynamique et performante sur l’ensemble du marché européen, elle exporte la quasi-totalité de sa production à l’inverse de la plupart des constructeurs de véhicules de loisirs. Contrairement à son habitude, Trigano a racheté une entreprise en bonne santé, avec une meilleure productivité que la plupart de ses usines et des produits de bonne qualité. Adria est une entreprise très bien gérée.

Cette acquisition sera profitable pour toutes les filiales de Trigano grâce aux synergies industrielles, commerciales et achats qui pourront être mises en œuvre.

Dans un premier temps, Trigano favorisera l’augmentation des capacités de production d’Adria, avec pour objectif une hausse de 20% de la capacité de production en 2019.

Quels développements prévoyez-vous en 2018 ?

François Feuillet : Trigano a investi dans le développement de la plupart de ses sites de fabrication et en a retiré les fruits. En 2018, puis en 2019, les investissements vont permettre de continuer cette croissance soutenue.

Par ailleurs, Trigano doit améliorer son attractivité pour attirer la main d’œuvre dans nos filiales malgré la baisse du chômage qui se fait ressentir en Europe. Pour cela, nous améliorerons le cadre de travail dans toutes nos usines.

Enfin, Trigano dispose aujourd’hui de vingt-cinq marques de camping-cars. Certaines marques viendront compléter le dispositif existant sur de nouveaux marchés comme cela a été fait avec succès au Royaume-Uni.

Defiler vers le haut
Defiler vers le bas

Trigano Box